Quel Avenir pour le moteur à explosion ?

Voici un soucis que nous devrions tous partager, et qui ne devrait pas forcément passer par l'interdit ou les taxes !

Modérateurs : AWD-TOD, rmlc460

Avatar de l’utilisateur
AWD-TOD
Co-Admin
Co-Admin
Messages : 4502
Enregistré le : mar. oct. 02, 2007 15:38
Localisation : France-Allemagne-Espagne
Contact :

Quel Avenir pour le moteur à explosion ?

Messagepar AWD-TOD » lun. oct. 21, 2013 16:12

Bonsoir,

Je viens de parcourir une étude réalisée par l'agence allemande pour l'aéronautique et l'espace, DLR.

Eh bien on en arrive à une conclusion très réaliste, même si pas vraiment médiatique : elle ne va pas faire progresser les ventes !

Alors sans entrer trop dans le détail, ce rapport estime qu'à l'horizon 2040 plus de 85% des voitures neuves vendues en Europe, et plus de 95% du parc automobile correspondant seront toujours propulsés par des moteurs à explosion.
Que neni de la voiture électrique... qui restera l'exception.
Le 100% électrique se retrouvera plus sur les flottes de véhicules de distribution de courrier ou de livraison en milieu citadin et similaires que chez le particulier.

Alors que le moteur à explosion va évoluer dans une importante proportion, c'est clair.
Si le seuil 2014 de rejet de CO2 s'articule autour de 131 g/km (par exemple pour le bonus-malus), il va bien entendu diminuer au fil des décennies pour descendre jusqu'à un rejet de CO2 assez faible : 45 g/km en 2040 !

Alors comment en arriver à ce résultat :
  • D'une part, les carburant vont poursuivre leur évolution, car ils représentent un très fort potentiel de gain dans la pollution.
  • le Diesel sera toujours présent, mais il jouera un second rôle sur un marché partagé avec l'essence, le GPL/GNV, voire l'hydrogène.
  • D'autre part, les moteurs vont aussi évoluer en utilisant toute la palette d'améliorations déjà connues aujourd'hui, mais optimisées d'ici 2040.
    • le cycle 4 temps évoluera, c'est déjà le cas avec certains modèles de grande série qui exploîtent le cycle Atkinson,
    • la part de marché des modèles hybrides va s'acroître pour atteindre les objectifs de baisse de pollution... mais dans tout véhicule hybride il y a un moteur à explosion.
    • la gestion électrique des modèles hybrides va évoluer, ce qui mis de paire avec les progrès réalisés sur les batteries favorisera la baisse de consommation.
    • la capacité des batteries Li-ion sera décuplée avec une maîtrise de la masse correspondante.
    • les voitures verront l'utilisation de matériaux légers progresser afin de réduire de façon significative leur masse. Ici aussi le poids c'est l'énemi !
Alors si vous allez déjà imaginer que vos enfants ou petits enfants vont voir le budget carburant diminuer, détrompez-vous.
Les carburants seront en euro constant beaucoup plus chers qu'actuellement.
Et puis les technologies de pointe embarquées sur les voitures, il faudra bien les payer.
Et c'est le prix d'achat des voitures neuves en hausse de 22% à 30% selon les catégories de voitures et toujours en euro constant (sans progression d'inflation ou autre) que le prix de toute cette technologie va se retrouver.

En fait les études montrent déjà que le gain de consommation de carburant ne permettra jamais d'amortir le surplus du prix d'achat du véhicule.
Un phénomène que l'on ressent déjà avec certains modèles hybrides actuels... quoi qu'en disent les vendeurs !


Ah oui... qui dit baisse de consommation, dit aussi perte correspondante sur les entrées fiscales des états... jusqu'à dépasser 50%...
Ce sont donc des centaines de milliards d'euro qui seront compensés par de nouvelles taxes, ne rêvons pas !

Bien sûr, tout ceci n'est qu'une étude de marché... mais je crois qu'elle colle bien à la réalité.

Souvenirs souvenirs...
En 1972, j'avais déjà soutenu un mémoire qui avait soulevé un émoi bien marqué parmi les lecteurs, essentiellement de l'enseignement.

Quel vilain canard j'étais à dénoncer qu'en l'an 2000, la voiture 100% électrique ne jouerai dans le meilleur des cas qu'un rôle de figuration dans le paysage automobile.
Reléguer l'automobile du futur au simple reflet d'une idéologie, mais rien d'autre, quelle outrecuidance ! :shock:
Eh oui, on oublie avec le temps, mais en ce début des années 1970, tout le monde y croyait dur comme fer aux automobiles 100% électriques.

Après tout, on connaissait la Jamais contente, le premier véhicule automobile à avoir franchi le cap des 100 km/h.
Cette voiture électrique, en forme de torpille sur roues, a établi le record, le 29 avril 1899 à Achères (78).

A l'époque on nous enseignait bien entendu que c'était une voiture française, cocorico. :roll:
Damned il y a vraiment des choses qui ne changent pas dans ce pays ! :evil:
Dommage que Françoise Dolto n'ait pas étudié la petite enfance de la France, elle y aurait soulevé des lièvres, et pas qu'un seul !

Enfin bon, ce n'est que bien plus tard que j'ai appris qu'il s'agissait en fait d'un véhicule belge une fois !
Elle avait en effet été construite par la Compagnie générale belge des transports automobiles Jenatzy.

A+
Roland
SsangYong Rodius 270 Xdi AWD-TOD. . . . 2006 - Diesel ImageImage
Honda Jazz Hybrid Luxury 1,4l BVA 102ch 2013 - SP 95ImageImage

Disable adblock

Ce site fonctionne grace aux publicités et aux donations
Si vous lisez ce texte c'est que vous bloquez ces publicités.
Le forum vous a aidé Aidez-le à pour qu'il vive !


Avatar de l’utilisateur
deAjusqueB
Intéressé
Intéressé
Messages : 177
Enregistré le : sam. avr. 26, 2008 21:46
Localisation : Toulouse Sud
Contact :

Messagepar deAjusqueB » lun. oct. 21, 2013 20:05

et on ne parle même pas des véhicules à air comprimé.. ou des diesels électriques comme les locomotives pourtant des modèles ont existé.

damned ce soir va falloir que je potasse pour lire ce qu'est le cycle Atkinson.....

merci en tout cas pour tous ces messages que tu nous places sur le forum et qui sont toujours un plaisir de culture et d'information

A+
fab


Retourner vers « Généralités et environnement »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité