Kia Sedona / Kia Carnival 2002-2005 - Le Bilan en occasion

Kia Carens / Rondo et Kia Carnival / Sedona
Les monospaces de Kia

Modérateurs : AWD-TOD, rmlc460

Avatar de l’utilisateur
Chris
Site Admin
Site Admin
Messages : 1444
Enregistré le : mar. août 21, 2007 11:55
Localisation : Issy-les-Moulineaux
Contact :

Kia Sedona / Kia Carnival 2002-2005 - Le Bilan en occasion

Messagepar Chris » ven. janv. 11, 2008 10:39

L'occasion du mercredi, Kia Sedona / Kia Carnival 2002-2005

De autonet.ca (Remplacé Sedona par Carnival dans le texte)

La Kia Sedona, aussi connue sous le nom de Carnival ailleurs dans le monde (En Europe), était en 2002, lors de son arrivée en sol nord-américain, la première minifourgonnette coréenne. Tentant de se frayer une place dans un segment comprenant les Toyota Sienna, Dodge Caravan et Honda Odyssey, le Carnival séduisait surtout par son prix alléchant, son excellente garantie et son niveau d’équipement très complet. Le succès de cette minifourgonnette a été très moyen, situation due en grande partie aux incitatifs alléchants des constructeurs américains.


[center]Image[/center]

Carrosserie et habitacle
Du premier coup d’œil, le Carnival ressemble à une Ford Windstar au plus fort de sa popularité, entre 1995 et 1998. le Carnival a vu le jour en 1999 en Asie. Sur le plan esthétique, le Carnival se fond dans le mélange des autres minifourgonnettes et ne se démarque pas particulièrement. Seulement offerte avec un empattement régulier, voire court, elle a du mal à concurrencer les Grand Caravan avec l’option empattement allongé ou seulement livrables de cette manière. La version LX de base reçoit très peu de garnitures extérieures tandis que la EX se distingue par des jantes en alliage et une galerie de toit. Cette génération de le Carnival n’a jamais été équipée de portes coulissantes ou d’un hayon électrique, accessoires communs et appréciés chez la concurrence.

[center]Image[/center]

L’habitacle de le Carnival est généralement bien pensé. La planche de bord est un bel exemple d’ergonomie et de simplicité. La finition est bonne et le confort des sièges est légèrement supérieur à la moyenne. Le handicap particulier de le Carnival est causé par la troisième rangée de sièges : lorsqu’en place, le coffre est restreint. En abaissant le dossier de la banquette arrière, on ne gagne que de l’espace en longueur, mais il suffit de passer les effets par-dessus la banquette. En dernier lieu, cette dernière ne s’escamote pas dans le plancher; elle doit donc être carrément enlevée et remisée, sans compter qu’elle est très lourde.

[center]Image[/center]

Motorisation
Le seul groupe propulseur sur le marché en Amérique du Nord est un V6 de 3,5 litres produisant 195 chevaux. Lorsqu’il est jumelé à une boîte automatique à cinq rapports, les performances sont raisonnables. Par contre, lorsque le véhicule est chargé, les 218 lb-pi de couple peinent à la tâche pour déplacer le poids supplémentaire aux 2 100 kg que pèse déjà cette fourgonnette. Le point le plus désagréable est la consommation pour ainsi dire excessive de ce moteur; une moyenne ville/route de plus de 16 litres aux 100 km n’est pas inhabituelle.

[center]Image[/center]

Comportement
Le roulement de le Carnival peut être qualifié de mou, de très peu sportif, mais confortable. Pour arriver à convaincre les Américains de la considérer, on peut dire que le Carnival se comporte plus comme une Caravan qu’une Odyssey. Les bruits de vent sont communs, mais en ville, l’habitacle demeure tout de même serein. Grâce à ses dimensions modestes, le Carnival se révèle maniable et facile à conduire en milieu urbain. Sur l’autoroute, le Carnival est sensible aux vents latéraux, mais en temps normal, elle demeure stable à vitesse de croisière. La direction et les freins sont adéquats.

Fiabilité et points à surveiller
Puisque le nombre de ventes de Sedona / Carnivalde cette génération est restreint, il est un peu difficile de prédire avec certitude quelle en sera la fiabilité à long terme. Parmi les points faibles connus, mentionnons entre autres la transmission automatique. Des plaintes existent aussi concernant certains circuits électriques.

[center]Image[/center]

Verdict
Malgré un bilan généralement moyen, le Carnival demeure néanmoins un véhicule sécuritaire. Elle fut couronnée de cinq étoiles dans les tests d’impacts frontaux et latéraux de l’Insurance Institute for Highway Safety (IIHS). La valeur de revente faible de ce véhicule en rend l’achat intéressant sauf que l’on peut se procurer une Dodge Caravan ou même une Chevrolet Venture pour le même prix. Dans le cas des américaines, les pièces de remplacement sont plus facilement accessibles et le réseau de concessions est beaucoup plus vaste.

Disable adblock

Ce site fonctionne grace aux publicités et aux donations
Si vous lisez ce texte c'est que vous bloquez ces publicités.
Le forum vous a aidé Aidez-le à pour qu'il vive !


Avatar de l’utilisateur
Chris
Site Admin
Site Admin
Messages : 1444
Enregistré le : mar. août 21, 2007 11:55
Localisation : Issy-les-Moulineaux
Contact :

forum kia forum hyundai forum ssangyong chevroler daewoo

Messagepar Chris » ven. janv. 11, 2008 10:42

En résumé

Véhicule d'essai: Kia Sedona / Kia Carnival 2002-2005

Indice de fiabilité: 2,5/5
Résistance à la rouille: Sous la moyenne
Modèles/versions à éviter: Aucune
Alternatives intéressantes: Dodge Caravan, Chevrolet Venture, Toyota Sienna

Prix moyens approximatifs:

- 2002 - 9 100 à 10 700 CA$
- 2003 - 10 300 à 11 800 CA$
- 2004 - 11 400 à 12 800 CA$
- 2005 - 14 500 à 16 000 CA$

Dépréciation moyenne après 5 ans 69,4%

Appréciation globale: 5,5/10

Points forts
· Roulement confortable
· Garantie
· Résistance à l'impact


Points faibles
· Consommation élevée
· Troisième banquette encombrante
· Fiabilité douteuse


Retourner vers « Kia Carens / Rondo et Kia Carnival / Sedona »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité